Faculté de Médecine et de Pharmacie
Bâtiment Rockefeller, 3ème étage
8 avenue Rockefeller
69008 Lyon

Faculty of Medicine and Pharmacy
Rockefeller Building, 3rd floor
8 avenue Rockefeller
69008 Lyon – France

inmg-accueil-photo-1920x768-1
INMG
Institut NeuroMyoGène
inmg-accueil-photo-1920x768-3
INMG
Institut NeuroMyoGène
inmg-accueil-photo-1920x768-4
INMG
Institut NeuroMyoGène
inmg-accueil-photo-1920x768-5
INMG
Institut NeuroMyoGène
inmg-accueil-photo-1920x768-6
INMG
Institut NeuroMyoGène
inmg-accueil-photo-1920x768-7
INMG
Institut NeuroMyoGène
previous arrow
next arrow

INMG-AR
Appui à la Recherche

MeLiS
Laboratoire Mécanismes
en Sciences Intégratives du Vivant

PGNM
Laboratoire Physiopathologie et Génétique
du Neurone et du Muscle

Présentation

L’Institut NeuroMyoGène regroupe 2 unités mixtes de recherche et 1 unité d’appui à la Recherche créées conjointement par l’Université Claude Bernard Lyon 1, le CNRS et l’INSERM.

INMG-Appui à la Recherche

(UCBL – CNRS UAR 2204 – INSERM U5049 ; Directeur Guy Mouchiroud)

Elle comprend 17 agents et est actuellement dirigée par Guy Mouchiroud et co-dirigée par Andrée Defours.
L’INMG-AR a pour mission de coordonner et de mutualiser de nombreuses fonctions essentielles pour le fonctionnement des laboratoires PGNM et MeLIS:

  • gestion administrative et financière,
  • service informatique,
  • équipements scientifiques et plateaux techniques,
  • prévention des risques,
  • ainsi que la logistique et la communication.

Ces différentes missions soutiennent ainsi le rayonnement national et international des recherches menées au

 

Laboratoire Mécanismes en Sciences Intégratives du Vivant

(MeLiS, UCBL – CNRS UMR5284 – INSERM U1314 ; Directeur Jean-Louis Bessereau)

L’unité MeLiS regroupe 7 équipes de recherche qui s’intéressent aux mécanismes génétiques, moléculaires, et cellulaires qui contrôlent la formation et la fonction des cellules animales, en contexte normal et pathologique.

Les équipes MeLiS utilisent un large panel de modèles expérimentaux (drosophile, C. elegans, poisson zèbre, poulet, rongeur et humain) et des techniques de microscopie de pointe (super-résolution, expansion, bi-photons, à feuillets de lumière, électronique).

 

Laboratoire Physiopathologie et Génétique du Neurone et du Muscle

(PGNM, UCBL – CNRS UMR5261 – INSERM U1315 ; Directeur Laurent Schaeffer)

Cette Unité avec 132 membres est divisée en 12 équipes de recherche. Ses domaines de recherche se focalisent sur l’étude de la physiopathologie des neurones et des muscles squelettiques. Les recherches visent à décrypter les mécanismes biologiques aux niveaux moléculaire, cellulaire, tissulaire et de l’organisme entier pour mieux comprendre leurs altérations dans les pathologies humaines afin de découvrir de nouvelles approches thérapeutiques.

Pour atteindre cet objectif, les équipes combinent des approches multi-échelles et multidisciplinaires, en tirant parti des modèles les plus appropriés pour mener une recherche ambitieuse autour de trois axes de recherche principaux :

  1. Physiologie et biologie cellulaire du système neuromusculaire,
  2. Neurobiologie cellulaire et moléculaire et
  3. Dynamique nucléaire.